Faire preuve de souplesse [Declan]

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mer 1 Nov - 4:02

Les Nobody avaient toujours besoin de chair fraiche, mais Sky se refusait à laisser Icare prendre des risques inutiles. Elle ne pouvait certainement pas le contrôler, mais elle pouvait toujours tenter de le raisonner en lui évitant par exemple les recrutements trop aléatoires. Cette semaine elle avait un de ces cas incertain dans sa liste, une des membres de Nobody avait parlé de son mari, un ancien coach sportif, pas n’importe quel coach, il pratiquait des sports de combats et était un véritable mastodonte. Skyler avait checké sa photo, en effet ce n’était pas un gringalet, mais ça ne lui suffisait pas. Il n’avait pas vraiment l’air d’avoir l’âme d’un rebelle à ses yeux, alors peut-être que sa gonzesse était convaincue, mais ce n’était pas à elle de décider, ni à Sky d’ailleurs, elle ne faisait que s’assurer que la situation était sous contrôle pour le grand test d’entrée d’Icare.

En sous-vêtement face à un miroir, elle se fixa sous toutes les coutures, elle ne pouvait pas cacher tous ses tatouages seule et au vu de sa tenue de travail du jour, elle devait le faire. Elle fixa le short et la brassière de sport qu’elle avait préparé, le haut était noir le bas rose fluo, elle n’appréciait pas particulièrement cette couleur, mais ne pas laisser transparaître ses goûts personnels lui semblaient important lorsqu’elle se mêlait à la foule.  Elle appela Fauvero, le cours de Yoga ne débutait que dans 5 heures, son fond de teint était très couvrant, même un mec comme Fauve pouvait s’en sortir, elle n’avait pas envie de demander à l’une des nanas de la cellule. Elle avait déjà eu du mal à faire partie d’un tandem, alors inutile de changer trop souvent de partenaire.

Pendant que son acolyte prenait la route, elle tressa ses cheveux en natte africaine, ils étaient coupé au carré et ne dépassait pas son menton. Elle les avait coupés récemment, ainsi il lui était plus pratique d’enfiler ses perruques tout en étant encore capable d’ajouter des rajouts, l’équilibre idéal capillaire pour l’art du camouflage. Elle jeta un coup d’œil à ses lentilles de couleur, elles étaient toutes très réaliste de la bonne qualité, les impériaux en raffolaient et leur vente s’était sérieusement démocratisée, même les humains les plus coquets en portaient quotidiennement.  Elle choisit une couleur hazel assez classique qui n’intriguerait pas plus que cela, les couleurs intenses étaient bien jolie quand elle voulait juste sortir, mais quand elle comptait engager la discussion sans se faire repérer, mieux valait miser sur la discrétion.

Fauve arriva et étala son fond de teint sur les zones à couvrir non sans avoir les mains un peu baladeuse, mais elle avait renoncée à le reprendre, elle n’avait pas le temps, elle talqua tout son corps pour éviter de suer et que le fond de teint s’en aille, même si vu la qualité du produit c’était peu probable. Elle enfila ses vêtements ainsi qu’une veste en velours noir qu’elle ferma et se pencha vers ses perruques. Elle en choisit une châtain qu’elle noua en un chignon à la va vite, le genre de coiffure que faisait une nana sortant de son boulot et se rendant directement à la salle de sport. Il fallait teindre ses sourcils pour les éclaircir, sinon ça allait faire tâche, après une heure de maquillage elle était prête, elle gardait un aspect naturel car cela semblait illogique de se surmaquiller pour la salle de sport, mais les proportions avaient été changés grâce à un subtile contouring. Icare et Fauve aurait pu la reconnaître, pas un individu lambda ayant juste vu son portrait-robot.  Elle enfila des baskets et attrapa un sac de sport qu’elle avait emprunté à une membre des Nobody la veille, il y avait une serviette, de l’eau, des barres végane et une paire de basket d’intérieur. Le nécessaire pour faire illusion.

Quand elle sortit à la surface, la plupart des gens étaient assez couvert, mais elle n’avait jamais été frileuse et pour elle la température était tout à fait acceptable, les gens la fixèrent un peu avec son short rose, mais pas plus que ça. Elle sortit un petit livre qui contenait le plan de Paris, elle n’avait pas encore investis dans un gps adapté à la nouvelle topographie parisienne. Logiquement en métro ce n’était pas très loin. Elle arriva 30 minutes plus tard devant le bâtiment ou se déroulait les cours de yoga. Elle était en avance, mais quelques personnes étaient déjà là, pourvu qu’elle déguerpisse vite à la fin du cours, elle avait pensé que son avance suffirait pour discuter un peu, mais cela ne semblait pas être le cas, elle posa son sac dans un coin, retira son gilet et enfila ses basket d'intérieure avant d’aller se présenter au fameux mastodonte. Il faisait certainement plus de 30 cm qu’elle et au moins 40 kilos supplémentaire, habituellement elle n’aurait pas eu la moindre crainte, mais là elle avait conscience que logiquement il savait certainement mieux se battre qu’elle même si elle n’était pas une débutante. Elle allait devoir se montrer prudente.

- Bonsoir, fit-elle souriante en tendant sa main, je me nomme Codie, je suis inscrite normalement, Codie Jablonski, je dois être sur votre liste, c’est une amie qui m’a inscrite, je n’avais pas le temps avec le bureau. Je débute, soyez pas trop méchant avec moi, elle sourit de nouveau.

Elle n’avait jamais fait de yoga, mais logiquement elle ne manquait pas de souplesse elle avait pratiquée la gymnastique plus d'une douzaine année, elle espérait ne pas trop se ridiculiser à moins que ce soit un moyen d’amadouer son gros poisson. Normalement tout ce qu’elle avait dit était vrai, elle était passée par une membre de Nobody non recherchée pour se faire inscrire, la même lui ayant prêté le sac, une certaine Annie.

- Enchantée de vous rencontrer, vous n’êtes pas vraiment l’archétype du type qui fait du yoga, sans mauvaise pensée, je suis surprise.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Jeu 2 Nov - 15:29

Un jour de plus s'étirait en longueur, au rythme des élèves entrant et sortant de la salle dans laquelle Declan donnait ses cours. C'était déjà le deuxième de la journée et lorsque celui-ci prendrait fin, un autre commencerait, avec des visages différents sous ses yeux, mais le même intérêt. Sa voix morne, toujours soutenue de cet accent dont il n'arriverait certainement jamais à se défaire, imposait les exercices aux personnes alignées devant lui et, sans réaliser vraiment, il reproduisait lui-même chaque geste dès qu'il donnait une nouvelle indication. Il parlait doucement, presque à voix basse, pour entretenir l'illusion de calme et l'esprit méditatif dans lequel il poussait ses élèves à se mettre tout au long du cours, sans que lui-même ne parvienne à y entrer vraiment. Les dogmes bouddhistes l'avaient autrefois touché d'une façon ou d'une autre et il s'était mis à appliquer à sa vie la philosophie accompagnant les exercices, suffisamment pour que l'idée de prendre ce travail lui semble une alternative acceptable quand la question s'était posée.

Maintenant, il regardait ses élèves assis en tailleur sur leurs tapis de sol, il observait l'un après l'autre les visages paisibles aux yeux fermés qui se levaient vers lui et les quelques miettes de ces croyances qu'il conservait encore n'avaient plus du tout le même effet apaisant sur son esprit. Tout au contraire, comme cela lui arrivait un peu trop souvent ces derniers temps, Declan commença à s'agacer en détaillant ses élèves. Tous ici, lui compris, suivaient les ordres et rentraient dans le moule en silence et avec le sourire. Ils se satisfaisaient d'avoir droit à une petite journée de liberté chaque semaine pour l'écouter donner des ordres et plier leurs corps dans des positions farfelues et ils quittaient son cours avec le sourire et un sentiment d'apaisement nouveau, qui finirait par s’éteindre et qu'ils viendraient retrouver dans une semaine. C'était rageant, non ?

La question s'évapora aussitôt qu'une sonnerie discrète s'éleva dans le silence, marquant la fin du cours. Un bref soupir vint se mêler au son strident et Declan éteignit l'alarme fournie par son téléphone posé au sol près de lui. « C'est fini pour aujourd'hui. Relevez-vous doucement, on se voit la semaine prochaine. » invita-t-il, imperturbable, chassant ses pensées sombres et empruntes de colère au loin. Lui-même ne perdit pas de temps à se remettre sur ses pieds et il alla ouvrir une fenêtre pour laisser entrer un courant d'air glacial tandis que ses élèves se réveillaient enfin, lançaient des conservations joyeuses en quittant les lieux. Pour la courte pause qu'on lui accordait entre deux cours, le barbu eut encore à répondre aux questions et aux conversations de certains des plus zélés de ses élèves, qu'il essayait tant bien que mal de pousser subtilement à rentrer chez eux pour laisser la place aux suivants.

Au prix d'un effort qui lui apparaissait presque surhumain, il parvint enfin à éloigner une jeune femme enjouée qui ressentait le besoin de lui faire part de ses progrès en détail, mais ce ne fut que pour se retrouver nez à nez avec une autre, dont il ne reconnut pas le visage et qui tendit vers lui une main en se lançant dans des présentations de rigueur. Forçant un sourire, Declan serra sa main et profita de l'occasion pour jauger celle qui confirmait être une nouvelle venue. Codie Jablonski. Ça lui disait quelque chose, effectivement, mais son attention n'était certainement pas assez fixée sur son travail en ce moment pour qu'il sache vraiment. « Enchanté, mademoiselle Jablonski. Declan Hawk. » répondit-il avec le même ton poli. « Ne vous en faites pas, vous êtes dans un cours débutant, je suis sûr que vous vous en sortirez très bien, même si vous avez déjà manqué quelques séances. » Un air plus sombre passa sur ses traits à une nouvelle remarque de la nouvelle, avant d'être balayé d'un coup et remplacé par un sourire amusé. « On me le dit souvent, mais il ne faut pas se fier aux apparences... On cache tous quelque chose, pas vrai ? » Que ce soit un horrible parasite dans la nuque ou une passion insoupçonnée pour le yoga, il laissait son ton énigmatique inspirer son interlocutrice pour choisir ce qu'elle voulait voir dans cet aveu. Pour lui, il s'agissait plus de repousser la remarque au loin, sans mentir vraiment. Le yoga, il le pratiquait depuis des années. De là à en faire son métier... Il fallait bien une invasion extraterrestre. Mais il évitait autant que possible de parler de son passé et certainement pas avec une inconnue. « Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire à ce cours ? » demanda-t-il plutôt pour lui renvoyer la balle. « C'est rare qu'on ait des inscriptions de dernière minute. »

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 6 Nov - 2:22

- J’imagine, se contenta de répondre Skyler à son interlocuteur, elle n’était pas là pour s’épancher sur elle.

Sky savait faire des efforts pour se glisser dans la peau d’un personnage, mais il y avait des limites et en révéler trop sur elle en était une. Elle pencha légèrement la tête à droite, attentive à la suite des propos du mastodonte. Sky apprécia du regard la musculature de Declan, une personne n’étant pas dans sa tête pouvait penser qu’elle était séduite et en mode chasse à l’homme, mais en réalité elle ne faisait qu’estimer l’utilité qu’il pourrait avoir dans le groupe Nobody si il y était intégré. L’homme était costaud, cela semblait évident, mais Skyler ne donnait pas sa confiance aussi aveuglement. Les gens en qui elle avait confiance se comptaient sur les doigts d’une main à peine.

- La médecine du travail m’a fortement conseillé de pratiquer une activité physique. Je voulais un sport demandant peu de frais de matériel et pouvant se pratiquer seul, le yoga m’a semblé être une bonne alternative. Vos cours en tout cas semblent pleins, vous devez être un bon professeur.

Ou alors ces femmes venaient en espérant autre chose, ce ne saurait même pas étonnant vu la nature humaine, le sexe y tenait une place des plus importantes, chose qu’elle avait du mal à comprendre. Elle avait l’impression d’être inadaptée à ce sujet, d’être une pièce de puzzle mal découpé. Elle croisa les bras et fixa Declan, pour le moment il était bien trop tôt pour se faire une opinion, elle détestait recruter parmi les civiles, elle ne leur faisait pas confiance tout simplement, pour elle un membre de Nobody devait avoir déjà fait ses preuves avant d’intégrer Nobody. C’était si facile de se prendre pour un dieu avec un groupe armé derrière soi. Agir seul par contre cela demandais du courage.

- C’est votre métier habituel ou une reconversion ? Vous avez un certain accent, irlandais, anglais ou je me trompe ?

Même sans que sa femme lui ait dit elle aurait deviné qu’il n’était pas né dans le coin, son français était loin d’être mauvais, mais il était loin d’être parfait également. Quant à elle-même si ses parents étaient anglais, elle était née et avait vécu toute sa vie en France. Skyler patienta pour les réponses à ses questions, il lui restait une dizaine de minute avant que l’autre cours ne commence. Cela lui sembla être une éternité, elle n'était pas des plus à l'aise, mais cette mission était nécessaire, car si elle parvenait à le recruter, il pourrait très certainement entraîner les jeunes recrues et ainsi le groupe gagnerait en efficacité.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Sam 11 Nov - 17:28

Le regard appuyé de la nouvelle avait de quoi mettre mal à l'aise, mais Declan s'efforçait de l'ignorer et de conserver son sourire poli de rigueur comme si rien au monde ne pourrait le mettre de mauvaise humeur. Après une vie entière passée à donner des cours à des gens plus différents les uns des autres, il avait appris à ignorer les regards et les propos déplacés pour se contenter d'offrir un comportement professionnel à l'extrême, une rigueur quasi militaire qui refroidissait généralement rapidement les ardeurs de ses élèves les moins concentrées. Avec autant de sympathie qu'il le pouvait, il tenta plutôt d'entretenir un semblant de conversation d'un ton qu'il espérait faire passer pour un intérêt sincère et qu'il tâchait de conserver en écoutant sa réponse.

Un sourire désabusé passa tout de même sur son visage à la remarque de la jeune femme. Un bon professeur, lui ? Elle risquait d'être rapidement déçue quand elle verrait le peu de zèle qu'il mettait à exercer son métier. Si ses cours étaient pleins, il ne savait pas vraiment à quoi il le devait, mais certainement pas à ses capacités à partager sa passion ou à un naturel pédagogue. « J'en sais rien, vous me direz ça à la fin du cours. » lança-t-il, enjoué. Il fit un geste pour s'éloigner, discrètement, poliment, mais mademoiselle avait des tas de questions à lui poser visiblement et il fut forcé de reposer son pied sur le sol sans avoir l'occasion de prendre la fuite, ne trahissant son impatience qu'en tortillant rapidement sa barbe.

C'était pratiquement un interrogatoire qu'elle lui faisait passer là, du moins était-ce l'impression qu'il en avait. Elle ne demandait rien de vraiment spécial, pourtant, rien que n'importe qui n'aurait pas deviné en l'entendant parler ou en le regardant tout simplement, mais il se sentait passer au crible et ça lui laissait une impression assez désagréable. « Irlandais, oui. Et j'ai toujours été coach sportif, disons juste que je me suis spécialisé avec le temps. » Il restait pourtant impassible, toujours, souriant et agréable. Il fallait bien, pas vrai ? Les premières impressions restaient et répondre aux questions prouvait au moins qu'il n'avait rien à cacher. « Et vous, vous êtes dans quoi ? » demanda-t-il quand même. Si elle voulait tellement en savoir sur lui, il avait bien l'intention de lui rendre coup sur coup, aussi ridicule cela puisse-t-il sembler quand on prenait le temps d'y réfléchir. À l'observer, il n'aurait pas su répondre à cette question tout seul, elle lui paraissait assez chétive, assez banale, un visage de plus au milieu de la foule qu'il croisait chaque jour. Il espérait simplement qu'elle ferait un boulot quelconque, l'idée d'avoir quelqu'un d'important pour l'observer le dérangeait beaucoup, sans qu'il ne sache vraiment expliquer pourquoi. Peut-être que l'intérêt un peu trop marqué qu'elle semblait vouloir lui porter le rendait simplement parano.

D'un geste nerveux quoique discret, il caressa son poignet du bout des doigts, cherchant sa montre automatiquement sans la trouver. Mais la salle se remplissait lentement, preuve sans doute qu'ils leur restaient encore un peu de temps pour discuter avant qu'il ne soit forcé de reprendre son cours. « Vous avez tout le matériel qu'il vous faut pour aujourd'hui ? » demanda-t-il finalement, espérant peut-être un peu qu'elle répondrait non et qu'il aurait l'occasion de prendre la fuite pour aller lui chercher un tapis ou Dieu savait quoi dont elle pourrait avoir besoin. « Je dois pouvoir trouver de quoi vous dépanner si besoin. »

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 13 Nov - 5:48

Skyler était attentive comme toujours, mais pour l’instant elle n’avait pas l’impression d’amasser grand-chose de très intéressant, c’était même assez mortellement ennuyeux. En tout cas il ne semblait pas passionné par le fait de donner des cours de yoga et pour cela il ne fallait pas être un brillant psychologue pour deviner ça. Peut-être n’était-il pas si bien intégré à la vie actuelle ? Sky espérait que ce soit cela, elle détestait prospectait en vain, surtout d’après les oui dire d’une femme qu’elle connaissait à peine, mais Icare était intransigeant, une potentielle recrue était une potentielle recrue et il fallait la tester. Elle n’avait qu’un hâte voir le test d’Icare s’il devait y en avoir un, ça c’était amusant. « Spécialisé », c’était un terme bien polissé pour dire qu’il était passé du sport de combat au yoga, au moins ce n’était pas un bavard, c’était un méfiant ou un prudent tout dépendant du point de vue, mais dans tous les cas ça lui allait quand on faisait partie d’une résistance mieux fallait éviter d’avoir la langue trop pendue. Elle hocha la tête pour faire mine qu’elle l’écoutait, enfin elle l’écoutait complètement jusqu’elle avait tendance à être immobile, un relent de son passé, ne pas bouger, pour ne pas provoquer, quand elle était petite elle croyait vraiment que cela lui éviterait les coups et c’était resté. Elle avait très peu de tique et pouvait se montrer aussi silencieuse qu’une souris. Il la questionna, elle lui répondit très naturellement.

- J’encaisse des chèques, je dois rester assise devant un écran toute la journée, d’où le conseil médical de faire un peu de sport durant mes temps libres, mais pour dire vrai ce n’est pas ma vraie passion, je me vois plus comme une makeup artist, mais je n’ai pas encore assez de client pour en vivre exclusivement.

Cela sonnait comme la vérité en particulier la dernière partie et si c’était le métier de la donzelle du monsieur, ce n’était pas sa faute, très tôt elle avait appris à se maquiller d’abord pour cacher ses hématomes à l’école, ensuite pour se vieillir, puis au final pour se cacher et se fondre dans la foule, son portrait étant connue de toute la police, l’armée et une partie de la population la plus attentive à la propagande impériale, elle était obligée de se déguiser. Quand la femme de Declan était arrivée elle l’avait d’abord pressentie comme une concurrente, elle n’aimait pas qu’on la concurrence, si Icare n’avait pas été là elle l’aurait terrorisée, mais elle obéissait à Icare et plus du monde s’engageait dans Nobody plus ils étaient puissants, elle le savait très bien. Alors elle se contentait d’éviter Léa, elles ne s’étaient quasiment jamais parlé et heureusement Icare n’avait jamais été assez fou pour les forcer à travailler ensemble. Elle fixa Declan, elle n’aimait pas les gens amoureux, elle ne les trouvait pas fiable, elle-même ne parlait jamais de son frère ou de sa sœur à personne, car elle savait qu’ils étaient ses points faibles, personne à Nobody ne devait les connaitre même pas Icare, bien qu’elle ait un doute, c’était un mec intelligent, il était possible qu’il sache, mais en tout cas il ne l’embêtait pas avec. Rien que pour cela elle le respectait. C’était étrange, elle n’avait jamais respecté personne, elle était comme un chat sauvage, prête à sortir les griffes et à cracher sur la moindre personne tentant de se définir comme son maitre. Elle aurait pu encore l’asticoter, elle sentait qu’elle le gênait, mais se faire exclure du cours n’était pas le but, elle n’avait pas tout le matériel nécessaire de plus.

- Non j’ai juste des chaussures d’intérieures pour dire vrai… Si vous pouvez me prêter quelque chose juste pour aujourd’hui, ce ne serait pas de refus.

Elle fit un sourire, elle se sentait quiche, mais les gens normaux faisaient cela.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mar 21 Nov - 10:00

Malgré lui, les sourcils de Declan se froncèrent quand la jeune femme lui indiqua le travail qu'elle faisait. Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il ne trouvait pas qu'elle ait la tête d'une banquière, même si elle n'était qu'assise devant un guichet ou quelque chose du genre, il n'aurait jamais parié là-dessus. Sans doute n'était-elle qu'une victime de reconversion forcée comme nombre d'entre eux devaient l'être. Elle le lui confirma d'ailleurs rapidement, avant qu'il n'ait le temps de trouver une quelconque banalité à répondre et pour le coup, elle parvint à lui couper la chique pour de vrai.

Ça ne se jouait à rien, sa bouche qui s'ouvrit une seconde, comme s'il allait dire quelque chose, mais aucune réponse ne vint, un frisson qui le traversait et son regard fuyant la jeune femme pour se poser sur le sol à côté d'elle. Depuis qu'elle s'était approchée de lui, Declan avait eu cette sensation assez désagréable de subir un interrogatoire auquel il répondait pourtant de la manière la plus polie qu'il ait en magasin. Maintenant, un simple aveu parfaitement innocent au premier abord plus tard, son calme et sa politesse s'échauffaient sérieusement. Ça ne devait être que le fruit du hasard, pourtant, mais impossible de ne pas penser à Léa, même brièvement, quand on lui parlait de maquillage. De toutes ses forces, le géant chassa la mine sombre qui commençait à s'imprimer sur ses traits. Elle était partie sans prendre la peine de lui dire au revoir et il s'efforçait avec succès de ne pas penser à elle depuis. Ça ne changerait pas aujourd'hui.

Son sourire revint rapidement, peut-être pas assez pour masquer réellement le malaise qu'elle avait fait naître, mais suffisamment pour qu'il se permette d'agir comme si de rien était et qu'il change subitement de sujet de conversation, tentant sa chance pour fuir. Qu'elle ait remarqué ou non ce qu'il espérait, elle lui offrit au moins ce qu'il voulait en admettant avoir besoin de quelque chose. « Bien sûr, ne bougez pas je reviens tout de suite. » Il se détourna presque trop vite pour sembler naturel et rejoignit un coin de la pièce où s'élevait un grand meuble formés de petits casiers en bois où il entreposait des tapis en plus. Sans doute pour perdre encore un peu de temps, il fit semblant d'en choisir un avec soin et parvint à gagner une ou deux minutes avant de retourner vers la jeune femme pour lui tendre son tapis. La salle commençait à se remplir, les autres élèves s'installant tranquillement en se lançant dans diverses conversations banales. C'était sa chance. « Voilà pour vous. Le cours va commencer alors, je vous laisse vous installer. Je vous retrouve à la fin pour vos retours, je compte sur vous. » Nouveau sourire faussement joyeux plus loin et Declan prenait la fuite pour retourner à ses affaires, régler un réveil pour marquer la fin de ce cours et gardant le nez collé sur l'écran de son téléphone pour dissuader quiconque de venir entamer une autre conversation.

Ce cours là était parmi ceux qui lui demandaient le plus de présence. Il fallait toujours guider les débutants un peu plus sérieusement et leur détailler chaque position, chaque instant, jusqu'à ce qui devait habiter leurs pensées pendant les longs moments de silence nécessaires à l'exercice. Au moins, cela permettait à Declan de ne pas trop perdre de sa concentration et aujourd'hui, c'était exactement ce qu'il lui fallait. Sans arrêt, son regard se posait malgré lui sur Codie et ses pensées se tournaient inlassablement vers sa femme portée disparue depuis si longtemps. Il aurait voulu prétendre que ça lui était égal et habituellement, il y arrivait très bien, mais pas aujourd'hui. Les cinquante minutes que durèrent le cours lui semblèrent une éternité douloureuse dont il se serait bien passé. Il avait rarement été aussi soulagé d'entendre le son strident marquant la fin du cours qu'il ne l'était aujourd'hui et après son invitation habituelle à se revoir la semaine prochaine, Declan fut le premier à se remettre sur ses pieds et à filer vers sa nouvelle élève. Il détestait cette idée, mais elle était parvenue à attirer son attention par un seul petit détail et maintenant, un genre de curiosité malsaine, presque perverse, le prenait. Il voulait savoir, sans vraiment prendre conscience de ce qu'il cherchait réellement. Si elles avaient d'autres points communs, peut-être. Si autre chose chez cette fille lui rappellerait Léa et ce que ça lui ferait si c'était le cas, aussi. « Alors, ce premier cours... Comment vous vous sentez ? » lui lança-t-il joyeusement. Il l'avait bien assez observé pour pouvoir répondre à cette question tout seul, mais peu importe. « Un café, ça vous tente ? » a question était sortie avant qu'il ne réalise ce qu'il disait, mais tant pis. Il voulait lui parler, sans avoir rien à lui dire, quitte à passer pour le prof un peu trop zélé ou pire encore.

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mer 22 Nov - 13:09

Sky était une menteuse hors pair, alors elle retient son sourire de triomphe quand elle vit qu’elle avait réussi à déstabiliser Declan, le meilleur dans tout ça c’est qu’elle n’avait même pas eut à mentir, le maquillage était peut-être la seule chose normale ou elle était douée, en dehors de la manipulation, la torture et le meurtre. Ces qualités-là ne l’aideraient pas à s’intégrer au vrai monde, une fois ses aliens mis dehors, si ils y arrivaient, ils étaient si inférieur en armement, il faudrait un coup de génie pour rééquilibrer les choses. Mais Sky même si elle n’était pas toujours la plus sûre d’elle était néanmoins une personne pleine de pugnacité, elle n’avait jamais peut-être était brillante à l’école, mais ça ne faisait pas d’elle une idiote, elle avait juste d’autres dispositions.

Il allait dire quelque chose, mais bon c’était visiblement une personne de secrète, les personnes secrètes c’était bien, ça braillait pas à tout va et dans tous les coins, ça évitait les fuites, un bon point pour lui. Ça en faisait deux sa stature et son côté taciturne, la stature c’était plus un avantage pour Nobody, le côté taciturne plus une qualité qui lui plaisait à elle. Elle n’aimait pas les bavards, cela la fatiguait parce qu’elle-même avait du mal à parler même si elle savait se forcer en mission. Elle le soulagea visiblement quand elle lui apprit qu’elle n’était pas parfaitement équipée, trop stresser sa proie ne menait à rien mis à part la braquer, le gentil et le mauvais flic ce n’était pas une légende, ça marchait avec des tas de gens, pas tous, mais des tas. Son sourire revint et Sky fit mine de sourire aussi comme une personne normale, une personne normalement joviale et sociable.

Elle ne bougea pas comme il lui avait ordonné tandis qu’il cherchait ce dont elle aurait besoin pour faire du yoga. Elle croisa les bras, du yoga elle était vraiment prête à tout pour sa cause, certes elle faisait 30 minutes de gym et 30 minutes de courses chaque matin, mais c’était plus pour s’entretenir que pour le côté zen. Elle devait rester agile, souple, rapide et endurante, si Declan rejoignait la cause, elle serait la première à vouloir apprendre de lui. Elle n’était certes pas sociable, mais elle se voulait la plus efficace possible. Elle savait déjà qu’elle avait une force surprenante pour sa taille et cela trompait souvent ses adversaires. Elle fixa un court instant sa jambe, c’était étrange de la voir sans le serpent qui l’enroulait habituellement, c’était un symbole de menace, fine peut-être, mais venimeuse et prête à broyer ses victimes pour les engloutir.

Quand il revint avec ce qui était nécessaire elle le remercia et offrit un nouveau sourire, bon sang ne risquait-elle pas d’avoir une crampe, comment faisait les gens continuellement de bonne humeur ? C’était peut-être une histoire muscle, ils étaient entrainés. Elle s’installa bien devant pour pas qu’il ne l’oublie et parce que c’était toujours suspect de se mettre dans le fond alors autant faire le contraire que croyait les personnes normales concernant les personnes recherchés. Le cours de yoga ne se passa pas si mal au final, le gymnastique qu’elle pratiquait la rendait vraiment souple et si elle n’avait pas été trop lourde plus de 50 kilos et trop grande, elle aurait peut-être pu continuer et avoir une carrière dedans, pas comme championne olympique, mais plus comme genre revenu d’appoint avec le maquillage par exemple.  Durant le cours, elle fit mine de se concentrer sur ses exercices, de ne rien voir, mais il n’arrêtait pas de la regarder et ce n’était probablement pas à cause de son fessier bombé par les squats ou de sa poitrine, certes convenables, mais pas extraordinaire comparer à certaine autre qui semblait faire exprès de mettre leurs avantages en avant. Ah les femmes ! Parfois elle avait du mal à croire en être une.

Quand vint la fin du cours, elle fit mine de se préparer comme toutes les autres à partir, elle roula son tapis et se dirigea pour renfiler son gilet et mettre ses basket d’extérieur, mais elle avait à peine finit par les enfiler qu’elle entendit la voix de Declan derrière son dos, elle se retourna et s’adossa au mur décontractée.

- En fait c’était plutôt facile, j’ai pratiqué 12 ans de gymnastique artistique intense ça a du aider, maintenant j’en fais juste parfois quand je ne suis pas trop crevée dans la semaine, encaisser les chèques est une chose absolument ennuyante, on ne dirait pas que c’est fatiguant, mais c’est tellement barbant que s’en est soporifique. Non je trouve que ce n’était pas si mal disons, pourtant le zen désolée de vous l’avouer ce n’est pas trop mon truc, j’aurais préféré la boxe, mais c’est difficile d’avoir une licence désormais, cependant j’aime l’idée de savoir me protéger, même si les rues sont tranquille maintenant, mais bon on a tous vécu ce qu’il y avait avant ce calme, c’était pas joli moi ça m’a marqué en tout cas.

Elle osait parler sans se cacher parce que de toute façon elle ne risquait pas grand-chose, il pouvait toujours prévenir les autorités qu’une jeune femme avait des envies violentes, mais de toute façon ce n’était pas son vrai nom et il ne la reverrait probablement jamais, après ce cours elle transmettrait toutes ses impressions à Icare et se serait à lui de jouer, il était beaucoup plus doué pour le recrutement. Elle était bien trop dure et exigeante, mais Icare avait raison on ne pouvait pas faire trop les exigeants. Il l’invita à prendre un café et franchement c’était presque parfait, bon elle aurait préféré un verre d’alcool, mais c’était déjà ça.

- Pourquoi pas, fit-elle en remontant la fermeture éclair de son gilet. Vous invitez souvent vos nouvelles clientes, fit-elle en plaisantant visiblement pour ne pas le mettre trop mal à l’aise. Je ne connais pas trop le coin. Je ne viens pratiquement jamais ici, c’était juste que comme vous avez dit dure de trouver des places en s’inscrivant à la dernière minute…

Elle s’accroupit pour prendre son sac, elle n’aimait pas l’idée de se pencher et de ne plus avoir de contact visuel, comme toujours elle se montrait confiante, mais en réalité ce mec pouvait lui faire passer un sale quart d’heure si il était aussi douée que sa femme le disait, en tout cas rien qu’elle était très douée, Skyler ne pouvait le nier. La jeune rebelle qui se sentait inférieure à elle, bien qu’elle ne le montrait pas, souvent elle l’avait observé s’entrainer avec les autres sans oser se frotter à elle. Avec Declan se serait plus facile, elle aurait toujours l’excuse de la stature si elle se faisait rétamer, mais pas avec Léa et elle ne voulait pas que son autorité soit sapé. Elle se releva rapidement et fit un sourire.

- Et pas un truc qui sert un café sans caféine et avec du lait de soja, je veux un double expresso au moins, taquina-t-elle.  J’essaye désespérément d’envoyer des lettres de motivations n’importe où ou presque, je n’ai pas envie de passer ma vie à encaisser des chèques, vous voyez… Je range le tapis où ?

Un brin banale, sociale, mais pas charmeuse, hors de question d’utiliser ce levier sur le mari d’une des Nobody se serait déguellasse, un peu de dignité tout de même et puis vive les relations après, déjà qu’elle n’était pas douée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 27 Nov - 10:02

Declan lui-même ne comprenait pas bien ce qu'il fichait là et, lorsqu'il s'entendit inviter la jeune femme à prendre un café, ses propres yeux s'écarquillèrent légèrement, comme s'il ne croyait pas ce qu'il était en train de faire. Depuis qu'il avait repris ce job, ça ne devait pas lui être arrivé plus de trois ou quatre fois de voir une élève hors des cours et sans doute jamais de sa propre initiative. Qu'elles que soient ses raisons, il menait une vie de solitaire rangé depuis bien trop longtemps pour prétendre ne pas s'y être habitué depuis un moment. Cette nana, bien qu'elle soit plutôt jolie de manière parfaitement objective, ne lui plaisait même pas vraiment et une bonne partie de lui voulait prendre la fuite avant qu'elle n'accepte son invitation. L'autre le clouait sur place et contrôlait visiblement jusqu'à sa raison la plus élémentaire. Il nota bien, brièvement, sa remarque sur la boxe, mais ça lui passait encore un peu au-dessus pour le moment, l'information s'enregistrant simplement dans un coin de sa tête le temps d'être traitée.

« Un vrai café, promis. » lança-t-il, sourire faussement détendu aux lèvres. « Et, pour tout vous dire, non, vous devez bien être la première qui a droit à une invitation de ce genre. Mais j'ai vraiment besoin de ma dose de caféine, ça joue. » Il jeta un regard autour d'eux, pour s'assurer que les autres élèves quittaient bien les lieux sans trop traîner, évitant au mieux de croiser le regard de qui que ce soit pour qu'on ne l'attende pas. « Vous pouvez le laisser ici. » dit-il en désignant le mur contre lequel elle s'était adossée. « Je m'en occuperais en revenant. » Il avait rarement été aussi prompt à se lancer dans une longue conversation avec quelqu'un d'autre, plus depuis deux ou trois années en tout cas, mais aujourd'hui, il avait hâte de sortir de cette salle pour agir comme une personne normale. Il lui laissa encore quelques secondes pour rassembler ses affaires et laisser le temps aux autres de quitter les lieux pour de bon et s'empressa ensuite de l'inviter d'un geste à rejoindre la porte à son tour, ouvrant la marche jusqu'à ce qu'il soit dans le couloir. Il verrouilla la porte derrière eux et resta à sa gauche pour remonter le couloir.

Seulement alors, toutes les informations qu'elle venait de lui lâcher à son sujet commencèrent à lui être utiles et il tenta de les rassembler et de les analyser pour trouver de quoi entretenir la conversation. Elle était, finalement, relativement bavarde et c'était bien un trait qu'il appréciait peu chez les gens désormais, en particulier car, malgré ses efforts pour utiliser le français et le temps qu'il avait passé dans ce pays, il lui arrivait encore de se perdre quand quelqu'un parlait trop vite, disait trop de choses d'un seul coup et ça le mettait assez mal à l'aise de prendre conscience de cette faiblesse. « C'est marrant, avant tout ça, j'étais prof de self-defense. » avoua-t-il finalement, observant son profil sans défaillir pour jauger sa réaction. Elle pouvait avoir dit ça sans aucune raison, mais il commençait à y avoir tellement de coïncidences qu'il sentait quelques alarmes clignoter faiblement dans sa tête. Sans doute était-il devenu un peu trop paranoïaque avec le temps. « C'est un bon moyen de se défouler, mais ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas seulement de frapper dans le tas, il faut du contrôle, la maîtrise de son corps et être souple peut avoir des avantages insoupçonnés. Le yoga est parfait pour maîtriser tout ça et c'est une activité bien plus physique qu'il n'y parait, alors j'espère que vous laisserez une seconde chance à mes cours avant de foncer chercher un prof de défense qui a eu le courage de passer sa licence malgré toutes les difficultés. Vous vous en êtes vraiment bien sortie aujourd'hui, je suis certain que vous pourriez passer rapidement au niveau supérieur et y trouver votre compte, au final. »

Il détourna finalement le regard, inspectant les alentours et accélérant le pas inconsciemment quand ils arrivèrent dans le hall, pressé de rejoindre la sortie, et lui tint la porte pour l'inviter à sortir. Dehors, la rue grouillait tout autant de passants et Declan ne prit pas vraiment le temps d'inspecter les différentes possibilités, se dirigeant tout naturellement vers un bistrot qui faisait l'angle et où il lui arrivait assez souvent d'aller prendre un café quand il pouvait s'enfuir de son poste. Dès que sa démarche reprit un rythme plus tranquille, il reprit la parole pour se pencher à son tour sur le passé de son interlocutrice. Elle lui avait déjà avoué sa passion pour le maquillage, mais pas vraiment ce qu'elle faisait avant que le monde ne change et puisqu'il venait de faire un aveu sur son passé, il comptait bien que ce soit réciproque. « Alors, dites-moi, et vous, qu'est-ce que vous faisiez réellement avant de vous retrouvez à encaissez des chèques ? »

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mer 29 Nov - 14:22

- Le café, soupira Sky avec un sourire amusé.

Heureusement que les impériaux n’avaient pas enlevé cette drogue douce aux européens, non c’était un des rares mets exotiques qu’ils importaient des autres zones, sans cela il y aurait probablement eut des soulèvements massifs, déjà que les clopes c’était devenu l’enfer, elles se payaient à présent à l’unité et une petite fortune, Sky se débrouiller pour avoir sa dose, mais tout le monde n’était pas capable de faire tout ce qu’elle faisait. Elle aurait dû demander à Léa si on conjoint fumait, ça aurait pu être un geste de mise en confiance.

- Vraiment ? fit Sky avec une surprise parfaite sur son visage quand il lui parla de ses cours de self défense.

Elle n’insista pas plus cependant. Elle ne devait pas en faire trop. C’était toujours trop risqué, ce n’était pas un recrutement comme un autre, elle n’était pas naïve de ses chances de gagner un combat contre lui sans arme. Sa seule chance était la fuite, elle savait se faufiler comme une souris et était plutôt endurante. Il lui parla comme pour la convaincre de rester inscrite à son cours, elle eut un éclat de rire.

- Nos « amis » ne donnent pas d’autorisation de prendre des cours comme ça, il faudrait que je sois dans la police, l’armée ou encore lutteuse et je ne pense pas ce genre de carrière me convienne, trop de hiérarchie. Donc on se reverra probablement.

Ce n’était que la vérité, elle le reverrait probablement juste peut-être pas dans le décor qu’il pensait, elle n’avait pas le temps de faire du yoga et puis retourner régulièrement dans un lieu c’était prendre le risque de faire des erreurs et de finalement être découverte. La question qu’il posa ensuite, elle avait bien sûre préparé une réponse toute prête.

- J’étais trop jeune, je venais à peine d’avoir mon bac, je ne pouvais pas étudier, aucune économie, des parents mort, un petit frère et une petite sœur à charge, la vie quoi… Je n’ai jamais eu de métier.

La vie après l’arrivée de ses foutus alien, son histoire était fausse, mais l’épidémie avait tué tant de gens, les répercussions de cette dernière aussi, accident, de voiture, d’avion, l’anarchie qui avait régné après, la loi du plus fort, plus ceux ayant combattu l’arrivée des impériaux, tant de mort, au moins la moitié de la population mondiale, mais les impériaux ne donnait pas de chiffre clair. Son frère était un dès leur à présent, il n’avait que 16 ans, il ne méritait pas ça, pas d’être privé de son corps si jeune, pour le peu qu’il avait fait chez les humanistes. C’était elle la sanglante, son frère lui était un activiste beaucoup plus pacifiste, mais il la cherchait elle. Elle serra les dents, mais se reprit rapidement. La suite elle n’avait même pas besoin de se forcer pour jouer la tristesse, elle l’était.

- Mon frère était très engagé contre l’installation des impériaux, c’était un pacifiste et ils me l’ont quand même pris. Des tracts... des putain de tracts. Vous trouvez ça juste? Elle fit une pause. Je n’aurais pas dû vous dire cela.

Elle s’écarta un peu du colosse pour tester sa réaction, prête à fuir en cas de mauvaise réaction. Le yoga au moins l’avait bien échauffée. Elle avait bien fait gaffe de ne pas être dans un lieu dangereux avant la révélation, il y avait de la foule et des ruelles, plein d'endroit où s'enfuir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Dim 3 Déc - 16:59

Un léger malaise traversa Declan alors que la jeune femme consentait à répondre à sa question sans aucune langue de bois. Il n'aurait pas préféré un mensonge, mais elle n'avait pas eu une vie facile visiblement, bien longtemps avant que le malheur ne s'abatte sur eux tous et ça n'était pas le genre de chose à laquelle il savait comment répondre facilement. Le passé n'était rien de plus désormais qu'un souvenir, pour tout le monde. Balancer quelques banalités pour compatir aux épreuves qu'elle avait eu à vivre longtemps avant que l'ordre ne change n'arrangerait plus rien et il décida donc de rester silencieux, ne lui offrant rien de plus qu'un regard et un sourire timide, tandis qu'elle reprenait la parole pour continuer son histoire, s'approchant d'un passé beaucoup moins lointain finalement. Le malaise de Declan s'intensifia rapidement, mais cette fois, son regard se posa plutôt sur les passants autour d'eux que sur son interlocutrice, pour s'assurer que personne ne les regardait, ne les écoutait. Parler comme ça en pleine rue, dire de telles choses à un homme qu'elle connaissait depuis à peine une heure, c'était... Risqué ? Stupide ? Au moins, aucun passant ne s'arrêta devant eux, aucun regard offensé ne se posa sur eux et ce fut finalement le barbu qui s'arrêta soudainement pour s'intéresser entièrement à Codie, l'observer avec une certaine gravité qu'il ne cachait pas. Il ne fit rien de plus pendant quelques secondes.

« Je ne trouve pas ça juste, non. Bien au contraire. » répondit-il très sérieusement, mais beaucoup plus bas qu'elle n'avait osé le faire. Ça n'avait rien de juste du tout, c'était même horrible d'imaginer qu'un pauvre gosse soit livré à ces choses pour n'avoir rien voulu d'autre que ce que n'importe quel habitant de cette planète aurait du vouloir. Mais trop peu de gens cherchaient à s'opposer réellement aux Impériaux, lui-même ne le faisait pas. Comme c'était déjà le cas autrefois, les gens vivaient leur vie en évitant de faire des vagues, en fermant les yeux sur les crimes dont ils pouvaient être témoins au quotidien. À une époque, on ignorait les femmes qui se faisaient violer dans le métro, maintenant on ignorait les aliens désireux de faire leur loi et de nous asservir. La peur retenait et rendait égoïste, ça ne changerait sans doute jamais. « Mais vous ne devriez pas dire des choses comme ça à un inconnu. » ajouta-t-il, plus soucieux.

Il passa quelques secondes de plus à l'observer sans rien dire. Elle venait de prendre un risque immense en se confiant à lui sur ce sujet épineux et, autant trouvait-il cela étrange, autant il était soulagé aussi. D'être en face de quelqu'un qui ne soit pas totalement aveugle ou effrayé au point de se soumettre sans réfléchir. Peut-être qu'elle lui tendait un piège. Cette idée parvenait difficilement à le quitter et pourtant, il avait envie de lui faire confiance, de croire qu'il existe d'autres gens sans histoire qui soient conscient de ce qu'était devenu le monde. « J'ai perdu ma femme et mon fils à cause de ces choses. » lâcha-t-il finalement, parlant toujours très bas. Ça n'avait certainement rien de comparable à ce que son frère devait avoir subi aux mains même des Impériaux, mais sans eux, sa famille à lui aussi serait toujours au complet. Il ne cherchait pas à attirer sa pitié, simplement à lui dire qu'il la comprenait, qu'il savait ce que ça faisait, ce qu'on pouvait ressentir. « Rien de tout ça n'est juste, mais qu'est-ce qu'on peut faire ? » demanda-t-il, accompagnant sa question d'un geste vague sur la rue autour d'eux, le monde au sens plus large. La question était plus rhétorique qu'autre chose, il n'attendait aucune réponse, aucune solution miraculeuse. Certains avaient le courage de tout lâcher pour essayer quand même, certains avaient le courage de se faire exploser pour tenter de se faire entendre, de changer les choses. Mais lui ? Il n'était pas certain de le pouvoir, même s'il pouvait s'en sentir capable.

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 4 Déc - 18:43

Oh bien sûre Sky prenait des risques, mais des risques calculés. Toute cette foule, le ton de sa voix, elle se contrôlait parfaitement, elle savait ce qu’elle faisait, elle jouait avec le feu, mais elle-même était une flamme, une dangereuse flamme au contraire des apparences. Elle avait plus peur de Declan qu’elle n’avait peur de la foule. Puis elle était persuadée que personne n’apporterait d’importance à ses paroles, les gens passait les un à côtés les autres sans se porter la moindre attention, tant que le débit restait normal, personne ne faisait attention à personne. Il était d’accord avec elle concernant son frère, c’était un bon point. Il ne se fermait pas complètement, c’était très bon signe pour elle et pour les Nobody.

- Oui c’est vrai…

Elle ne devrait pas en parler à des inconnus, mais elle était obligée de le faire, les Nobody étaient un groupe efficace, mais pas assez vaste encore, il leur fallait plus de gens comme Declan ou Fauve. Des gros bas, pour la matière grise elle faisait confiance à la vie et à la mort à Icare. Quant à elle ? Elle était la sournoise. Ni gros muscle, ni cervelle, un peu des deux. Declan était tout silencieux probablement songeait-il aux conséquences de ses paroles, peut-être avait-il peur qu’elle soit un espionne, que des questions légitimes en somme. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle aurait été encore moins facilement ouverte, sauf qu’elle avait été depuis déjà un moment une criminelle et quand Icare l’avait trouvé, il n’avait pas eu à avoir peur d’elle, elle avait déjà sa réputation. Il savait qu’elle était capable de tuer et capable de s’enfuir lors d’un piège d’Impérial.

- Ca a dû être terrible…

Objectivement elle comprenait l’horreur de la situation, mais subjectivement, elle s’était fait une barrière contre les malheurs du monde. Elle n’était pas complètement insensible, mais elle n’était pas vraiment concernée non plus. L’empathie elle en avait juste assez pour percevoir les émotions d’autrui, mais certainement pas pour y compatir. Elle se mordilla la lèvre inférieure et parla.

- Que faire ? T-elle est la question ? Je me la suis posée mainte fois.

Elle n’osait demander ce qu’il pensait de la disparition de sa femme, elle avait l’impression de l’avoir assez titillé pour la soirée. C’était un tendre, pas forcément un violent, elle ne savait pas trop si sa place serait à Nobody, mais sa femme y était et il y tenait encore, cela se ressentait, alors peut-être était-il capable de s’endurcir pour elle.

- Oh installons-nous dans ce café.

Elle désigna un café du doigt et passa devant Declan pour lui ouvrir la porte et faire une petite plaisanterie.

- Monsieur, passez…

Elle le laissa entrer.

- Nous pouvons parler en anglais, fit-elle dans cette même langue. Mes deux parents étaient des anglais installés à Palis.


_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Jeu 7 Déc - 18:55

Que faire ? Declan ne s'était pas attendu à obtenir une réponse et il n'y en eut aucune. Rien qui ne change les choses, rien qui ne le détrompe dans l'opinion qu'il avait déjà du monde depuis un moment. Cette femme commençait à lui poser un léger problème, qu'il ne parvenait pas réellement à nommer. Quelque chose n'allait pas et il trouvait frustrant de ne pas pouvoir mettre le doigt dessus réellement. Il avait beau la percer de son regard, ça ne suffisait pas. Il pouvait tenter des suppositions, mais le malaise persistait, se renforçait même avec l'impression d'être complètement paranoïaque. Il l'observa sans rien dire, sans faillir, jusqu'à ce qu'elle ne désigne le café près d'eux, d'un ton qui lui semblait tout à coup trop enjoué pour la situation, mais il se détourna quand même pour la suivre, presque comme un automate.

Il n'y avait pas foule à l'intérieur, mais trop de gens au goût du barbu qui aurait préféré cent fois s'installer sur la terrasse malgré le froid ambiant. Il ne rechigna pas pourtant et balaya la salle du regard, jusqu'à ce qu'elle ne parle de nouveau, en anglais cette fois et que ses yeux ne puissent s'empêcher de la transpercer encore. Ses sourcils se froncèrent légèrement. Avait-il dit quelque chose d'incorrect pour qu'elle lui propose ça ? Il trouvait cette offre étrange pourtant, elle avait deviné rapidement qu'il était Irlandais, ça n'avait rien de mystérieux à connaître son nom, entendre son accent. Il la jaugea une seconde et alla s'installer à une table autant en retrait que possible, sans rien ajouter avant qu'elle ne soit assise près de lui.

« Vous me rappeler quelqu'un que j'ai connu autrefois. C'est presque inquiétant tant la ressemblance est frappante, en fait. »
lança-t-il, en anglais comme elle le suggérait, de ce ton détaché et pourtant très sérieux. « Et cette conversation... On a beaucoup de choses en commun, vous et moi, c'est... amusant. » Il n'était pas doué pour la subtilité et la dissimulation, pour obtenir l'air de rien les réponses qu'il voulait et ça se ressentait sans mal, mais ça lui était égal. Il ne disposait d'aucune preuve pour appuyer ses doutes et se permettre de lui tendre un piège, de toutes manières et ça ne l’intéressait pas tellement de jouer à ce petit jeu. Mais quelque chose n'allait pas ici et ça, Declan en était de plus en plus convaincu. Les sujets qu'ils avaient abordé, le fait qu'elle accepte son invitation si facilement et qu'elle mette toujours le doigt sur quelque chose chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Et qu'elle parle sans pudeur de ses idées dissidentes, aussi minces soient-elles. Il pouvait courir tout droit la dénoncer au flic le plus proche, là, maintenant. Il n'y aurait peut-être pas grand chose à trouver, mais il était certain que les autorités se pencheraient quand même sur son cas, juste au cas où, surtout en ce moment. Alors soit il se trouvait face à une jeune femme un peu simple d'esprit et réellement inconsciente, soit il se passait quelque chose d'autre ici. Restait encore la possibilité qu'il lui plaise et qu'ils aient réellement tant de choses en commun, mais ça ne lui semblait pas crédible. Elle n'avait pas vraiment l'attitude adaptée pour flirter.

« Vous avez vraiment choisi ce cours par hasard ? » demanda-t-il enfin, de but en blanc. Il ne s'attendait pas à ce que sa version des faits change maintenant, mais il fallait qu'il demande quand même. Qu'il fasse taire la petite voix dans sa tête qui refusait de se satisfaire des hasards heureux et des coïncidences improbables. Mais avant qu'il n'obtienne de réponse à cette question, un serveur vint se planter devant eux, tout sourire et Declan ne parvint à s'empêcher de lui lancer un regard noir, avant de faire un signe de tête à la jeune femme pour l'inviter à passer sa commande. Il la laissa faire et demanda un café noir pour lui, impatient que ce pauvre serveur ne retourne voir ailleurs s'ils y étaient.

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Ven 8 Déc - 0:57

Sky faillit froncer les sourcils, mais n’en fit rien se contrôlant parfaitement, ce n’était pas faux elle avait quelques points commun avec Léa, mais elle n’aimait pas être comparée à elle. Oh bien sûre elle se mettait au défi de la supporter pour la cause et pour Icare, mais en réalité sa politesse policée n’avait rien de sincère. Le fait qu’elle ait trop de point commun, la rendait mal à l’aise, elle n’aimait pas avoir de concurrence. Elle croisa les jambes et détesta avoir une perruque sur la tête, habituellement elle y aurait passé une main pour se détendre un peu. Elle se contenta donc de prendre la carte pour à peine la regarder, elle n’oublia pas de répondre cependant avec un sourire en coin.

- Je ne sais pas si je dois le prendre bien ou mal, j’ai tendance à apprécier mon individualité, mais je ne pense pas que vous pensiez à mal, j’ai juste un sale caractère, elle continuait à parler en anglais, pas un anglais très élevé, plutôt celui des basses couche sociale dont elle venait, des sans dents. J’espère que nous avons des choses en commun intéressantes, ça va finir par me plaire de boire un café avec vous.

Il y avait de la taquinerie dans son ton, mais elle ne tentait pas de le draguer en réalité. Elle n’éprouvait pas ce genre d’attirance, aussi séduisante ou séduisante pouvaient être ses interlocuteurs. Elle n’avait jamais eu ni petit copain, ni petite copine et en ses temps de guerre mieux ne valait s’attacher à personne. Il n’y avait qu’une exception à la règle et c’était très perturbant, elle détestait ressentir tout ça, elle avait l’impression que si elle se laissait aller elle allait exploser.  Elle avait envie de fumer la terrasse aurait peut-être été plus intéressante. Il lui posa enfin une question intéressante, dangereuse, mais intéressante, il n’était pas idiot tout comme sa femme, elle ne l’aimait pas, mais ce n’était pas une idiote, elle lui devait bien cela.  Le serveur les interrompit, elle commanda un double et quand il fut partit.

- J’ai envie de m’en griller une, vous fumez ? Sortons discuter le temps que le café arrive.

Elle ne voulait surtout pas être enfermée, quand elle devrait en dévoiler un peu plus, elle courait assez vite et avait la dextérité de la gymnaste qu’elle avait été, ainsi que la petite corpulence, elle pouvait se faufiler rapidement en cas de danger, il n’y avait rien dans le sac de spécial et même si son adn y traînait, les impériaux le connaissait déjà.  Elle se leva donc et sortit dehors, il faisait froid, mais elle était bouillante, le froid ne lui faisait presque rien. Elle s’alluma une clope avec un zippo et en proposa une d’un geste décontracté à Declan, libre à lui d’accepter ou de refuser, quand il eut fait son choix elle tira une taffe de réconfort avant de se mettre à parler toujours en anglais.


- J'ai rencontré votre femme.


C'était relativement vague, avant l'invasion, après, elle n'en disait pas plus, attendant patiemment la réaction de Declan. La clope ne la détendait pas vraiment, elle fixait le géant avec intensité prête à réagir au quart de tour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 11 Déc - 10:32

Quelque chose était en train de changer. Ça venait avec l'attitude soudainement moins farouche de la jeune femme, cette façon qu'elle avait de répondre avec un petit air amusé, désinvolte, qui termina de convaincre Declan qu'il n'était finalement peut-être pas complètement paranoïaque. D'un signe de tête, il accepta son invitation à sortir et la suivit sur la terrasse. Pas pour fumer, il se fichait de la clope qu'elle lui proposait, il était un sportif et même si ses activités n'étaient plus aussi exigeantes que par le passé, il conservait ses bonnes habitudes. Mais la seule existence de cette clope dans la main de la jeune femme suffisait à appuyer encore un peu les craintes de l'homme. Qui pouvait encore se fournir de nos jours ? Certainement pas une petite guichetière de banque dont le salaire ne devait pas voler très haut, en tout cas. Le regard froid et perçant de Declan restait figé sur elle, dans l'espoir un peu fou de trouver les réponses à toutes ses questions juste comme ça, mais il réalisait tout à coup à quel point cette femme savait se maîtriser, comme elle pouvait être lisse parfois. Il aurait du le voir avant, mais il ne faisait pas assez attention, il passait trop de temps à dormir les yeux ouverts.

Il était tendu, ses muscles contractés à l'extrême comme s'il se préparait à devoir réagir vite et sans préavis et pourtant, il arriva à se sentir encore plus crispé lorsqu'elle reprit enfin la parole. Des mots simples et loin d'offrir de véritables informations. Des mots qui lui tirèrent un frisson désagréable. Des mots qui le firent réagir aussitôt, instinctivement presque. Il n'eut pas le temps de réaliser ce qu'il faisait qu'il bondit presque en avant, réduisant considérablement l'espace qui le séparait de la jeune femme. Sa main se referma sur son bras, serrant un peu trop fort son biceps et leurs visages se trouvaient tout à coup si proches qu'il inhalait sans le vouloir la fumée de sa clope et qu'il voyait maintenant, avec une netteté improbable, sa peau lisse, sans imperfection, couverte de cette fine couche de poudre. Elle lui avait dit pourtant, qu'elle avait cette passion pour le maquillage, mais ça non plus il n'y avait pas fait attention. Et ça ne l'inquiétait toujours pas vraiment, à vrai dire. Il ne pensait plus qu'à ce qu'elle venait de dire. Léa. Mais elle était morte, non ? Il n'en avait jamais eu la moindre preuve, mais... c'était la seule explication plausible, la seule raison pour laquelle elle aurait disparu comme ça, du jour au lendemain sans prévenir personne. Sans le prévenir lui.

« Qui êtes-vous ? » demanda-t-il d'une voix proche du sifflement. Il aurait pu lui demander où elle avait rencontré Léa. Quand, pourquoi. Il y avait un millier de questions plus intéressantes pour lui que de savoir qui elle était elle, mais non. Un bruit de klaxon dans la rue derrière lui ramena Declan au moment présent, lui rappelant trop vivement qu'ils n'étaient pas seuls, qu'ils n'étaient pas en sécurité à pouvoir se dire n'importe quoi ou faire n'importe quoi. Il suffisait d'un regard posé sur eux au mauvais moment. Il lâcha le bras de la jeune femme presque aussi vite qu'il l'avait attrapé et recula d'un pas, mais refusait toujours de la lâcher des yeux une seule seconde. « Qu'est-ce que vous me voulez ? » demanda-t-il plus calmement, plus bas aussi, comme s'il craignait qu'on l'entende et qu'on ne s'intéresse de trop prêt à leur conversation, même s'il continuait de s'exprimer en anglais. « C'est elle qui vous envoie ? »

Elle n'avait même pas encore confirmée que Léa était toujours en vie et pourtant, il en venait tout seul à cette conclusion et ça l'emplissait de rage. Comment avait-elle osé lui faire ça ? Comment osait-elle revenir dans sa vie maintenant, après tout ce temps et de cette manière ? Il aurait voulu que ce soit elle qui se tienne devant lui en ce moment, que ce soit contre elle qu'il puisse hurler cette colère, mais il n'avait droit qu'à cette inconnue et c'était encore pire.

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 11 Déc - 19:26

Oh bien sûr elle fit mouche avec sa dernière pique, Declan se jeta littéralement sur elle pour lui agripper le bras, il serait fort, enfin pas si fort que ça, elle avait connu pire, mais elle marquait facilement, elle aurait des bleus probablement. Son regard n’avait plus rien de chaleureux ou bienveillant lorsqu’elle lâcha toujours en anglais.

- Lâchez-moi ou je cris. Que vont penser les gens ?

Elle savait que la petite chose qu’elle était aller attirer la compassion et une fois libérée elle pourrait fuir, comme elle le voudrait, la membre de Nobody inscrite à ce cours ne pourrait plus y retourner, mais c’était tout, elle aussi avait utilisé une autre identité, sauf qu’elle n’avait pas eu à tester la potentielle candidature d’un mec qu’elle ne connaissait que par le biais des récits de sa femme l’ayant abandonnée. Declan la lâcha rapidement et s’écarta, son cœur à elle se calma, elle savait qu’elle avait assez de force pour se dégager seule, mais après, elle ne connaissait rien du niveau de Declan, elle n’avait aperçu que l’aspect prof de yoga, pas machine de guerre. Elle tira une taffe de sa cigarette pour garder une attitude digne, il était hors de question qu’elle montre ses doutes, ce n’était jamais bon. Elle répondit avec un calmé mimé, parlant tranquillement et toujours en anglais.

- Oui c’est elle, c’est Léa qui m’envoie et si j’avais su que je devrais régler un problème conjugal j’aurais refusée. Je déteste le yoga.

L’empire impérial au contraire adorait cela, c’était parfum pour créer des moutons inoffensif, mais en bonne santé. Elle tira une dernière taffe de sa clope et l’écrasa dans un cendrier sur une table en terrasse. Elle avait glissé le prénom de la femme de Declan pour qu’il sache qu’elle ne mentait pas, bien que s’il était paranoïaque il pouvait envisager mille autres raisons pour qu’elle connaisse le nom de sa femme. Vu qu’il avait refusé sa clope, elle alluma sa deuxième clope, c’était un mal nécessaire pour rester un peu près calme. Elle tira une longue taffe avant de répondre, ce n’était pas comme si elle avait un vrai travail après.

- Ce n’est pas à moi de décider de votre utilité, moi je viens tâter le terrain et pour revoir Léa vous devez passer par moi, ce n’est pas une menace, juste la vérité.

C’était vrai elle ne le menaçait pas, c’était juste qu’elle était le premier barrage à passer avant d’intégrer les Nobody, il y en avait d’autre. Nouvelle taffe. La première question était la plus épineuse, il était clair qu’elle ne pouvait pas répondre comme il l’aurait probablement voulu. Elle croisa les bras, elle n’était pas frileuse, mais elle ne portait qu’une brassière, un short et un gilet et il faisait de plus en plus froid.

- Qu’est-ce qui me prouve que je ne prends pas de risque à me dévoiler ? Ai-je votre parole ? A quel point voulez-vous revoir votre femme ?

Elle l’observait comme un rayon laser, elle devait faire attention à tous ses gestes pour démêler le vrai du mensonge, dans ce qui suivrait. Elle sentait ses muscles tout bandés, comme prêt à l’action, prêt à la fuite, mais si il était intelligent et qu’il possédait encore une once d’amour envers Léa il ne ferait pas ça, car si il la retenait, il y avait des chances qu’elle meurt, enfin en réalité pas tellement, dans une poche intérieure de son gilet il y avait une capsule d’arsenic, plutôt mourir que de trahir les siens et de devenir un monstre, mais cela il ne le savait pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mer 13 Déc - 11:54

Passer par elle pour revoir Léa ? Un rictus mauvais accueillit cette déclaration qui n'était pas une menace. Ça sonnait plutôt comme une blague aux oreilles du barbu, mais à vrai dire, il était tellement étonné de tout ce qui était en train de se passer qu'il ne parvenait même pas à apprécier réellement l'humour qui se dégageait de tout ça. Sa femme était-elle devenue quelqu'un de si important ? Ça le dégoûtait un peu, à vrai dire et il se détourna quelques secondes pour regarder autour d'eux la rue pleine de passants, le monde qui continuait de tourner à son rythme, dans lequel Léa l'avait abandonné sans un mot, rien. Pourquoi revenir tout à coup au bout de trois ans ? Certains détails continuaient de le déranger sérieusement et des questions, Declan en avait des tonnes à poser. Mais la jeune femme le devançait pour le moment et la dernière qu'elle lui posa l'énerva d'autant plus.

« Qu'est-ce qui vous fait croire que j'ai envie de la revoir ? » cracha-t-il, mauvais. Elle avait fait son choix et visiblement, elle s'en sortait très bien comme ça. Lui aussi. Peut-être que ça n'était pas aussi vrai dans son cas, mais il n'irait pas le dire à cette inconnue venue pour lui faire passer Dieu seul savait quel test et lui faire miroiter une possibilité sans aucune assurance à la clé. Mais le mal était fait maintenant et puisque les masques tombaient doucement, Declan comptait bien en profiter pour connaître au moins le fin mot de l'histoire. S'il échouait à ce test, tant pis, il continuerait sa vie comme il l'avait toujours fait, mais il méritait bien de savoir ce qui lui tombait dessus réellement, non ? « Vous dites que vous ne seriez pas venue si vous aviez su qu'il y aurait des problèmes conjugaux à gérer... Pourquoi vous êtes venue, alors ? Il se passera quoi si je réussis votre test, au juste ? » Si elle comptait l’appâter avec Léa comme seule récompense à la clé, alors certainement sa charmante épouse avait oublié de donner quelques détails sur l'état de leur mariage avant qu'elle ne décide de disparaître tout à coup. Il était curieux, bien sûr et peut-être qu'il aurait voulu aussi pouvoir confronter sa femme, même après tout ce temps. Mais ça ne suffirait pas à ce qu'il fasse des pieds et des mains pour la retrouver, pas après ce qu'elle lui avait fait et si c'était ce qu'elle espérait en lui envoyant cette nana sur le dos, elle serait vraiment déçue.

À la lumière de cet aveu, la conversation qu'ils entretenaient tous les deux depuis le début du cours prenait un sens bien moins étrange, les détails qui avaient mis l'homme mal à l'aise trouvaient une explication plus acceptable qu'un simple hasard. La colère du géant grandissait aussi. Y avait-il quoi que ce soit de vrai dans tout ce qu'elle lui avait dit à son sujet ? Et puis, il y avait autre chose... Un petit détail qui lui fit froncer les sourcils un instant et dissipa sa colère le temps de poser une nouvelle question, peut-être moins importante aux yeux de certains. « Cette histoire sur votre frère, elle était vraie au moins ? » Qui oserait parler aussi ouvertement d'un sujet aussi sensible et en pleine rue ? Ils étaient restés en surface, certes, mais ils avaient abordé des sujets, laissé glisser des sous-entendus dont on ne parlait pas avec n'importe qui. Et ce danger impalpable revenait encore sur le devant de la scène dans les paroles de la jeune femme. Alors, peut-être...

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Mer 13 Déc - 21:09

« Une putain de conasse nous a tous entubé » pensa-t-elle à répondre, mais vu l’état de nervosité du Declan ça ne semblait pas être une bonne solution. Si chaque main n’était pas aussi importante pour leur cause, elle l’aurait au moins cogné. Mais ce n’était pas à elle de décider cela, ce n’était pas dans le monde de la drogue ou tout le monde était aussi facilement remplaçable. Les humanistes avaient beaucoup perdu de leur gloire après leur échec face aux impériaux. Il commença à la questionner, des questions parfaitement légitimes, mais auxquelles elle ne pouvait pas répondre complètement ou honnêtement, mais de ce côté-là elle était rodée. Elle tira une taffe de sa clope. Elle attendait patiemment qu’il jette tout ce qu’il avait à cracher sur elle, ça elle ne le faisait que pour la cause et Icare, autrement mastodonte ou pas elle aurait engagé le combat, mais elle n’était plus si jeune et sa vie était plus importante que par le passé. Ce n’était pas qu’elle était indispensable, mais perdre bêtement une paire de main en plus devenait intolérable. Elle écrasa son mégot après une dernière taffe et d’un air indifférent forcé –elle savait que si elle se laisser aller un peu elle pourrait pleurer et ne le voulait pas- elle répondit à la dernière question de l’homme.

- Un bon mensonge est un mensonge simple… Oui ce que j’ai dit pour mon frère et plein d’autre chose sont vrais. J’aime le maquillage, j’ai une sœur, mes parents sont morts, j’ai fait de la gymnastique… Elle fit une pause, c’était assez émotionnel, même pour elle, elle avait besoin de se calmer, d’écarquiller les yeux pour s’empêcher de pleurer avec succès, de calmer sa respiration pour éviter de bégayer. Elle n’aimait pas montrer ses points faibles. Elle se reprit aussi vite qu’elle put, cela dura probablement une dizaine de seconde, peut-être un peu plus, puis elle se remit à parler. Je suis venue voir qui vous étiez, réellement, pas juste dans les paroles de Léa. Je suis venue voir si vous aviez les tripes de rejoindre Léa et sachez qu’on ne pouvait pas la laisser vous revoir, je l’ai déjà dit il faut passer par moi et je ne fais naturellement pas vraiment conscience aux gens qui n’ont pas fait leur preuve. Vous êtes un privilégié, vous avez le choix, un vrai choix, celui de continuer votre petite vie où celui de défendre la cause de gens comme mon frère, il n’avait que 16 ans quand on me l’a volé. J’imagine que vous n’êtes pas idiot et que vous commencez à comprendre ce que Léa et moi pouvons être… Vous pouvez faire mine d’ignorer et je disparaîtrais, votre vie restera la même, je vous le promets ou vous pouvez opiner de la tête et l’on vous recontactera  si vous parvenez à la fermer sur notre rencontre. Je ne suis pas la seule à convaincre.

Sky attrapa un verre qui trainait et qui n’avait pas encore été ramassé, un prétexte pour occuper ses mains mais pas seulement, une sorte de distraction en cas où.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Declan Hawk
Humain non-aligné
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Messages RP : 16

Date d'inscription : 30/10/2017
Jauge d'influence : 188
Crédits : Rainbow D.Ashe
Avatar : Jason Momoa

Âge : 37 ans
Statut marital : Marié
Code génétique : Être humain
Occupation : Prof de Yoga

Liens rapides :


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Ven 15 Déc - 20:21

Des pieds à la tête, ses muscles se crispaient un peu plus à chaque mot de la jeune femme, le laissant impassible et droit comme un i devant elle. Alors c'était donc ça. Il ne s'était pas trompé et c'eut été mentir que de dire que ça ne l'étonnait pas, mais... c'était finalement assez logique pour quiconque connaissait sa femme et il la connaissait mieux que n'importe qui. Vu les précautions que cette fille mettait à parler et à agir, Declan supposa qu'ils ne faisaient pas que distribuer des tracts. Et elle lui offrait l'occasion de les rejoindre. Il supposa aussi qu'il n'aurait pas vraiment l'occasion de lui poser de véritables questions à ce sujet, à ce qui l'attendait s'il acceptait. Pas de descriptif précis du job, peut-être même pas la liste complète et exhaustive de tout ce qu'il devrait laisser derrière lui pour rejoindre leur cause. Mais était-ce réellement important ? Ils lui laissaient le choix, elle insistait bien là-dessus et la façon qu'elle avait de le dire lui donnait l'impression qu'il s'agissait d'un genre de traitement de faveur. Il le devait sans doute à Léa et cette simple idée le répugnait sérieusement. Mais c'était ce qu'il voulait, pas vrai ? Les longues soirées qu'il avait passé à se demander comment faire pour rejoindre ces gens dans leur combat, à s'imaginer parmi eux, lui revenaient tout à coup en mémoire et, si la situation ne lui avait pas paru aussi tendue, le barbu aurait peut-être réussi à en rire.

Il ne savait même pas combien de temps s'était écoulé depuis que la jeune femme avait terminé son petit discours. Il était resté là à la regarder sans défaillir, à peser les pour et les contre. Son regard se détacha finalement et balaya, une fois encore, l'espace autour d'eux. Les gens qui continuaient leur vie sans broncher, la façade du bâtiment dans lequel il travaillait, un peu plus haut dans la rue. Tout ce qu'on lui avait pris et les concessions à faire pour survivre dans ce monde. Il y passa quelques secondes avant de reposer ses yeux sur la jeune femme et, presque aussitôt, de hocher la tête positivement. Un geste bref, sec. Pas un mot de plus. Entre accepter tout ça et avoir une chance de reprendre sa vie en main, le choix était vite fait. Il réalisait bien qu'il y aurait encore plus de contraintes, plus de choses auxquelles renoncer avant de seulement caresser l'espoir d'obtenir de vrais changements, mais on a rien sans rien, pas vrai ?

Il attendit encore un instant, sans trop savoir quoi à vrai dire et plongea finalement une main dans sa poche pour en tirer un billet qu'il donna à la jeune femme. « Ça devrait suffire pour les cafés, faut que je retourne travailler. » Il avait encore des tonnes de questions à lui poser, mais rien qu'il n'avait envie de demander ici, à devoir chercher des façons inventives de dire les choses sans attirer l'attention. Et puis, il y avait trop d'informations à assimiler pour l'instant, aussi peu en savait-il réellement. Il s’apprêta à partir, mais changea d'avis au dernier moment, la jaugeant une fois de plus, hésitant. « Est-ce qu'on peut parler de tout ça plus tard ? Dans un endroit plus... tranquille. Je suppose que vous savez où j'habite ? Disons qu'on s'est rencontré à ce cours, qu'on s'est plu et que je vous invite à dîner un soir. C'est possible ? » Ça n'aurait pas eu grand chose d'étonnant, après tout. Ça ne lui était pas arrivé très souvent ces trois dernières années, mais ça arrivait, il était un homme célibataire après tout, l'inverse aurait posé plus de questions. Ses beaux-parents ne poseraient pas de questions, ils ne le faisaient jamais, personne n'entendrait rien, ils pourraient parler sans langue de bois.

_________________


Je suis né
Pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Revenir en haut Aller en bas

Skyler R. Jenselme
Chef de commando des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 254
Messages RP : 31

Date d'inscription : 07/08/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Théadora Aasen-Monard / Europe / Io Xiell
Jauge d'influence : 248
Crédits : me
Avatar : Clarice Vitkauskas

Âge : 22 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Rebelle à plein temps

Liens rapides :

Capacités spéciales : Force.


Inventaire : 2 cigarettes


# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   
Lun 18 Déc - 4:05

Elle avait réussi à paralyser ce géant et enfin pour la première fois de la conversation elle se sentit confortable. Il avait compris et il le prenait pleinement au sérieux. Il réfléchissait à ses options et si il doutait cela voulait dire qu’il envisageait fort bien de les rejoindre, en au moins cela Léa ne l’avait pas trompé. Elle avait presque fini par croire qu’elle l’avait baladé de A à Z. Si cela avait eu lieu elle l’aurait payé, pas de sa vie certes, ils avaient trop besoin de bras pour remporter le combat, mais elle aurait trouvé un moyen. Skyler tenait toujours le verre qu’elle avait ramassé dans sa main, mais elle ne pensait pas avoir besoin de s’en servir. L’humaniste songea à ce que le recrutement de Declan apporterait à la cause et elle faillit sourire, mais elle se retint attendant la réponse de Declan. Quand il hocha enfin la tête, elle eut un sourire en coin, il lui avait échappé celui-là. Il se pencha légèrement vers elle pour lui faire une dernière requête, une requête à laquelle elle ne pouvait malheureusement pas accéder, elle posa son verre sur la table et le prit dans ses petits bras pour lui murmurer toujours en anglais une réponse.

- Je sais ou vous habitez, mais je ne serais pas la prochaine personne que vous rencontrerez. Nous nous reverrons et peut-être que vous pourrez m’apprendre certaine chose. Vous nous serez très utile. Bonne nuit à vous.

Elle le lâcha et accepta l’argent qu’il lui tendait pour les cafés. Sans plus de mot, elle rentra à l’intérieur pour profiter de ses cafés, tandis que Declan s’éloignait probablement. Après avoir bu les deux cafés, elle sortit et se dirigea vers les transports en commun, quand elle fut rentrée elle put annoncer la bonne nouvelle à Icare et Léa. Elle partit ensuite prendre une douche et se démaquiller, envie d’être elle de nouveau. Elle songea à son frère, il leur fallait un médecin et pas la petite Jade, un vrai médecin, elle allait devoir retourner dehors et garder ses oreilles à l’affût.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

# Re: Faire preuve de souplesse [Declan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire preuve de souplesse [Declan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut faire preuve de lucidité, David.
» "Accepter son destin c'est faire preuve de sagesse" Guérisseuse d'Onyx Pacte des Lionnes [KIT]
» Faire preuve de sociabilité, leçon 2
» [Tutoriel]Faire un screen shot
» [TUTO] Faire des socles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alienation :: Paris :: Zone de loisir :: Infrastructures sportives-
Sauter vers: