Icare Belami - Ours is Earth

Icare Belami
Chef Humaniste des Nobody
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 488
Messages RP : 9

Date d'inscription : 12/01/2017
Âge du joueur : 26
Doublures : Kabr Eliknis / Ashk'ente
Jauge d'influence : 116
Crédits : Akhee (avatar)
Avatar : Rick Genest

Âge : 33 ans
Statut marital : Célibataire
Code génétique : Être humain
Occupation : Chef de la cellule "Nobody"

Liens rapides :

Inventaire : – Batte de baseball
– Couteau de chasse
– Clopes (11)
– Firestar M43
– Silencieux


# Icare Belami - Ours is Earth   
Lun 23 Jan - 17:28

Fiche d’état civil

Rick Genest

Icare Belami

Âge : 33 ans
Date de naissance : 29/02/84
Lieu de naissance : Paris
Statut marital : Célibataire
Faction : Humaniste
Occupation : Chef de la cellule humaniste "Nobody"
Orientation : Hétéro


Description physique


Icare a à la fois un visage inoubliable et oubliable. Ses nombreux tatouages attirent l'attention à un tel point que la plupart des gens est incapable de le décrire dans les détails. En général, on le décrit comme très mince, assez grand, chauve et couvert de tatouages. La couleur de ses yeux, la forme de son visage ou l'allure générale qu'il a sont rarement décrites ou alors comme quelque chose qui met mal à l'aise. Icare a pourtant une mâchoire carrée et un menton assez pointu, un crâne plutôt rond et un visage un peu creusé. Ses yeux semblent très enfoncés dans leurs orbites à cause du noir autour, leur couleur est difficilement distinguable, et pourtant ils sont d'un vert surprenant, légèrement marronné, rendant son regard intense et d'une couleur presque bronze au final. Il n'est pas aussi grand que ce dont les gens se souviennent, un mètre quatre-vingt-quatre. En revanche, il est assez maigre et cette impression est renforcée par les tatouages, mais il ne pèse que soixante-cinq kilos. Ses vêtements sont souvent négligés et de couleur foncée, c'est très rarement élégant, juste pratique. Néanmoins, quand il le faut, les costumes lui vont très bien et le rendent très distingué. Icare donne une impression étrange aux gens, il met souvent mal à l'aise et aime bien fixer les gens pour renforcer ce sentiment. Impossible de décrire en détails tous ses tatouages mais cela tourne autour du squelette et de la pourriture (os, cerveau, insectes...) et sont remarquablement exécutés. De plus, son corps est recouvert à 90% d'encre et les tatouages sur son visage doivent être retouchés régulièrement, notamment le nez, les yeux et les lèvres.

Position idéologique


Icare est un humaniste convaincu, jamais il ne changera d'avis. Toutes les races extra-planaires n'ont, pour lui, rien à faire sur Terre. Peu importe qu'elles soient pacifiques ou non, la Terre appartient aux humains et à personne d'autre. Ce n'est pas juste les Impériaux ou la pandémie qui a poussé Icare à penser ainsi. Dès que le premier extraterrestre a été vu, Icare a totalement désapprouvé et vu en eux de simples envahisseurs. Le fait que les Impériaux aient pris le contrôle et mis en place une dictature n'a fait que renforcer l'avis tranché d'Icare. Jamais il ne se soumettra et jamais il n'acceptera leurs lois. Mais plus encore, il trouve que leur manière de vivre dans le corps des autres est absolument dégoutante et honteuse, une horreur dont il ne veut pas entendre parler. Il ne lâchera jamais et se battra jusqu'au départ du dernier extraterrestre ou jusqu'à sa mort.


Histoire


Le jeune Icare naquit un jour qui n'existe qu'une fois tous les quatre ans. Le jeune Icare naquit à Paris, dans une obscure banlieue mal famée de la grande capitale. Le jeune Icare naquit sous X, abandonné à la naissance par une mère droguée et un père inconnu. Le jeune Icare ne s'appelait même pas Icare lorsqu'il naquit. Il s'appelait Auguste, baptisé du nom du saint de son jour de naissance. Son nom de famille était Blanc, un nom donné par une des infirmières qui ignorait quoi mettre en remplissant le certificat de naissance. C'était un nom anonyme, un nom qui ne voulait rien dire, un nom qui n'avait pas été choisi avec le cœur et par amour. Juste un nom voué à s'effacer...

L'enfance à l'orphelinat catholique ne fut pas agréable, loin de là. Il était un enfant chétif, cible des blagues et moqueries des autres enfants. Enfermé dans les placards, moqué dans les douches, privé de déjeuner ou de diner, battu dans la cour, Icare n'eut jamais de moment de répit. Ni même d'ami de qui il n'aurait rien eu à craindre. Et les bonnes sœurs n'aidaient pas vraiment à rendre tout ça plus supportable. Dans le meilleur des cas, elles faisaient comme si elles ne voyaient rien. Dans le pire des cas, elles le punissaient à la place des autres ou l'accusaient injustement. Les cours à l'école n'étaient pas non plus quelque chose de plaisant, il ne comprenait pas tout et ne s'intéressait à rien d'autres que quelques livres étudiés. Il se contenta de laisser passer ces horribles années, sans savoir que le reste ne serait pas plus plaisant...

Ce fut à quinze ans qu'il fugua définitivement. Il avait essayé plusieurs fois avant ça mais avait toujours été retrouvé rapidement. Cette fois, il s'éloigna dans la capitale, loin de sa banlieue, loin de l'orphelinat et des bonnes sœurs. Il n'était qu'un gosse livré à lui-même dans la grandeur de Paris, contraint à faire des choses impensables pour la plupart des gens. Mais c'était tout ce qu'il pouvait faire. Et si il n'avait pas rencontré Leila, il ne serait peut-être plus là pour en parler. Ce fut elle qui l'appela pour la première fois Icare, trouvant qu'Auguste ne lui allait décidément pas. Elle le compara avec cet antique héros, lui aussi s'était brûlé les ailes à vouloir la liberté après tout. Etait-ce vrai ? Il ne savait pas, il n'avait jamais étudié de mythes anciens pendant ses quelques heures où il écoutait à l'école.

Il vécut de nombreuses années dans la rue. Peu à peu, il commença à se couvrir de tatouages. Pour se démarquer, pour exprimer ce qu'il était, pour changer son apparence, pour cacher des marques et des cicatrices qu'il avait sur la peau...Peu à peu, il en fut recouvert, littéralement, une très grande part de son corps était ainsi marqué par l'encre, toujours noire, aucune couleur. Même son joli visage fut tatoué, laissant apparaître des dessins pour le faire ressembler à un squelette. Maintenant, les gens l'oubliaient de moins en moins, on se souvenait toujours d'un type au visage tatoué. Il trouva vite une nouvelle occupation, bien mieux que de faire le tapin dans le bois de Boulogne. Il se mit à tagger dans Paris, faisant montre d'un talent certain et gagnant de l'argent en vendant des croquis dans certaines galeries d'art. Tout le monde le connaissait sous le nom de Bel-Ami, un nom qu'il avait pris dans un des rares livres qu'il avait apprécié à l'école. Les choses commençaient à s'arranger pour Icare.

Et puis ils arrivèrent. Et ça, ça changea réellement sa vie. Bien plus que tout le reste, que toutes les catastrophes qu'il avait eu à affronter avant. Auguste Blanc était définitivement oublié et Icare Belami serait enfin celui qu'il devait être.

Les Symbiontes changèrent la donne. Comme la pandémie et les Impériaux. Comment tout ça avait bien pu se produire ? Icare l'ignorait mais il savait une chose : le monde était bien mieux sans ces monstres. L'humanité, ou ce qu'il en restait grâce à eux, n'avait pas besoin de tout ça, de cette dictature, de ces êtres contre-nature. Pour Icare, il était évident qu'il devait se battre contre eux, avec son art mais pas uniquement. Il était temps de faire quelque chose pour de vrai, de changer la donne et de se battre. Les milices humanistes étaient un recours parfait, une force encore inégale face à celle des extraterrestres, mais elle finirait par triompher. Depuis un an environ, Icare ne faisait plus uniquement parti des bons petits soldats. Il avait pris le contrôle d'une cellule nommée Nobody, des humanistes convaincus et violents, organisés pour atteindre leur but quelles que soient les circonstances. Le but ultime était encore loin, mais il se rapprochait...


Derrière l’écran


Pseudonyme : Akhee
Âge : 25 ans
Comment avez-vous connu le forum ? On se le demande  Pornstache
Un commentaire ?  Fever

ALIENATION soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

_________________

I'm a little monster
There are no heroes...In life, the monsters win
Revenir en haut Aller en bas
 
Icare Belami - Ours is Earth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» [Edition Icare] Les errants d'Ukiyo
» Another Earth [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alienation :: Traces identitaires :: Registre de population :: Citoyens recensés-
Sauter vers: