[Technologie] Le Gzepp

Ogma
Président du conseil de colonisation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Messages RP : 0

Date d'inscription : 01/09/2013
Doublures : Équipe administrative
Jauge d'influence : 0
Avatar : Prometheus

Âge : Inconnu
Code génétique : Hôte
Occupation : Président du conseil de colonisation

Liens rapides :


# [Technologie] Le Gzepp   
Sam 15 Avr - 22:46

Technologie
Le Gzepp

Un Sonaaq adulte dans un corps sain est un adversaire redoutable : non seulement il améliore les performances physiologiques de son corps d’emprunt, mais en plus il peut en écarter sa personnalité d’origine et ses éventuels remords. S’il est extrait de ce corps en revanche, il devient aussi vulnérable qu’un nouveau-né, à la merci complète de ceux qui l’entourent… une vision effrayante s’il en est, et la société sonaaq n’a bien évidemment pas attendu son débarquement sur Terre pour essayer de s’en prémunir.

Origines

Développé par une entreprise du même nom, le Gzepp se présente à l’origine comme une forme d’assurance-vie pour Sonaaqs riches, plus ou moins paranoïaques ou réellement menacés, et en règle générale peu scrupuleux sur les moyens de se garantir de toute atteinte à leur vie symbiotique. Il s’agit d’un dispositif posé généralement juste après l’implantation du client dans un nouvel hôte pour « verrouiller » le Sonaaq à l’intérieur et empêcher toute manipulation qui pourrait mener à son extraction. Ce verrou est scellé par un code, une suite d’instructions très précises qui doivent lui être communiquées oralement pour désactiver son action. Si le Gzepp repère un certain nombre de signaux d’alerte sans avoir été désactivé au préalable, il met en marche une procédure visant à écarter (ou du moins décourager) la menace potentielle.

En quoi consiste cette procédure ? d’après les quelques Sonaaqs qui ont accepté de parler de ce qui se faisait dans leur monde d’origine, la Gzepp propose tout un catalogue d’options payantes plus ou moins irritantes, handicapantes ou carrément mortelles.

Et sur Terre ?

Avant d’arriver sur Terre les Impériaux ont acheté un très grand nombre de licences pour pouvoir protéger ses membres face à l’environnement hostile d’une planète inconnue, à la population imprévisible. À quelques exceptions près la procédure de protection est toujours la même.

Les premières traces d’incision ou d’intrusion de corps non-identifié dans cette région du corps enclenche d’abord l’injection d’une substance qui durcit les tissus qui entourent le Sonaaq. Cette première étape est destinée à faire face aux purs accidents, tels qu’un bris de verre qui frapperait au mauvais endroit – le but est de préserver autant que possible le Sonaaq le temps que son hôte soit pris en charge médicalement. La procédure ne va pas plus loin tant que rien n’essaie de pénétrer la carapace de chair.

Si l’agression se poursuit après le durcissement, le Gzepp passe à la diffusion d’un puissant paralytique autour de la blessure, suivi de près d’un gaz inodore mais fortement soporifique. Toute personne en contact direct avec ceux-ci risquent bien vite de se trouver dans l’incapacité de faire quoi que ce soit – ce qui peut donner le temps nécessaire à un hôte pour retourner la situation, du moins si ses agresseurs sont sans protections.

Le dernier stade n’intervient que lorsque le Sonaaq est malgré tout sur le point d’être directement atteignable : le Gzepp libère alors un mélange extrêmement mortel de substance corrosive et neurotoxique, à la fois dans le système nerveux de l’hôte et à la surface de sa blessure. Le dispositif a alors moins pour but de protéger que de venger : à un stade aussi critique les Impériaux estiment en effet que le Sonaaq est probablement condamné et qu’il est plus important de laisser un message fort sur ce que coûte un tel acte – et en particulier qu’on ne « libérera » aucun hôte de cette façon.

Tous les Impériaux se sont vu offrir cette protection (qui fait partie de la procédure standard d’implantation), en revanche seuls les plus hauts placés dans la hiérarchie impériale connaissent leur propre code de sécurité. Officiellement cette mesure sert à éviter aux Sonaaqs imprudents de partager la clé de leur survie à la mauvaise personne, mais force est de constater que cela permet aussi de s’assurer de la fidélité des troupes : aucun Sonaaq impérial ne peut changer d’hôte sans passer par le circuit officiel.

Certains Symbiontes ont pu par ailleurs posséder leur propre Gzepp (voire le pirater pour l’adapter à leur usage propre), mais il va de soi qu’aucun des procédés qu’ils utilisent alors ne mettrait en danger leur hôte.

ALIENATION soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

_________________
Ceci est un compte-administrateur dont les messages privés ne sont pas systématiquement vérifiés. En cas de besoin prière de contacter directement les membres de l'équipe administrative !
Revenir en haut Aller en bas
http://alienation.forumactif.org
 
[Technologie] Le Gzepp
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» Nouvelle Interprétation du CFK soumis a convention
» 11 septembre et la technologie
» [Forum JRRVF] Sujet : Technologie militaire
» Haïti-Technologie : Le Métro Câble, un projet d’environ 200 millions de dollars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alienation :: Institutions du nouveau régime :: Encyclopédie-
Sauter vers: