[Faction] Les Impériaux
Président du conseil de colonisation
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Messages RP : 0

Date d'inscription : 01/09/2013
Doublures : Équipe administrative
Avatar : Prometheus

Âge : Inconnu
Code génétique : Hôte
Occupation : Président du conseil de colonisation

Liens rapides :


# [Faction] Les Impériaux   
Sam 16 Nov - 21:27

Faction
Les Impériaux

     Faction dominante sur Paris et partout ailleurs dans le monde, les Impériaux occupent une place privilégiée au sein de la nouvelle société en cours de gestation. Leurs libéralités ne doivent cependant pas faire oublier qu’ils instaurent un régime plus totalitaire que démocratique…


Histoire


     Contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, les Impériaux constituent moins un « peuple » qu’un courant politique conservateur, très largement majoritaire dans son monde d’origine, qui défend les traditions et le mode de vie pluriséculaire des Sonaaqs. Ces derniers ont en effet un long passé de conquérants et de civilisateurs – ainsi, même s’ils ont depuis assoupli leur traitement des peuples soumis (notamment sous la pression des progressistes du mouvement Symbiose), ils se considèrent toujours de facto comme supérieurs à leurs serviteurs et hôtes potentiels. C’est pourquoi ils s’estiment dans leur droit de posséder intégralement le corps qu’ils habitent, quitte à mettre en sommeil l’esprit de son légitime propriétaire.

     Ce dernier point a été le conflit de trop entre Impériaux et Symbiontes : quand les seconds ont tenté de passer en force une loi visant à rendre cette pratique illégale, les premiers se sont emparés du pouvoir, au nom du droit de tous les Sonaaqs. Leur première mesure a été d’interdire le mouvement Symbiose et d’ordonner l’arrestation de ses sympathisants pour coup d’État, forçant ces derniers à l’exil. Croyant les renégats perdus et voués à trouver la mort, ils ne les ont poursuivis que sur le tard, en apprenant par traîtrise qu’ils avaient découvert une nouvelle planète habitable et habitée. L’opportunité était trop belle de retrouver le goût de la conquête, trop longtemps étouffé par une minorité influente.

     C’est le 23 mai 2014 du calendrier terrien que leur armada a atteint son objectif, alors qu’une épidémie propagée par un Symbionte faisait des ravages. Leurs ennemis s’étaient malheureusement déjà fondus dans la population humaine, mais cette chasse à l’homme n’a que mieux justifié l’invasion systématique de tous les lieux habités de cette planète. Même s’il reste des poches de résistance dans quelques régions au relief accidenté, la majorité de la population est désormais pacifiée et sous leur contrôle, plus ou moins avancée dans le processus d’assimilation impériale.


Composition et hiérarchie


     Sont par défaut considérés comme Impériaux tous les Sonaaqs arrivés dans les vingt vaisseaux conquérants ou issus de leurs reines, et ce aussi longtemps qu’ils restent fidèles au régime. Seul un acte de rébellion avéré peut les déchoir de ce statut. Ils sont environ 2.500 (dont une bonne centaine nés sur place) à Paris même, pour quatre à cinq millions d’êtres humains. Par extension les anciens hôtes et simples humains qui servent directement les Impériaux (en tant que fonctionnaires ou serviteurs personnels) peuvent aussi bénéficier de ce titre, qui apporte certains avantages sociaux mais aussi le mépris des rebelles : il s’agit en effet à leurs yeux d’une forme de collaboration au premier degré.

     Chaque unité géographique est sous l’autorité d’une reine, ou à défaut d’un haut fonctionnaire qui tient ce rôle en attendant l’arrivée d’une authentique reine. S’il y a plus d’une reine en présence (ce qui est extrêmement rare en terrain nouvellement conquis), l’aînée a la préséance. L’ensemble des unités géographiques d’une planète est coordonné par un conseil de colonisation (présidé par le général Ogma, basé dans un des vaisseaux encore en orbite), ce dernier veille au respect des normes impériales.

     Pour la seconder, la reine s’entoure de hauts fonctionnaires : des ministres pour les affaires civiles et des généraux pour les affaires militaires. Ce sont les Impériaux les plus influents après la reine et ils sont donc choisis avec soin. Paris compte pour sa part trois armées et huit ministères, répartis comme suit :
– l’armée de l’air,
– l’armée de terre,
– la marine ;
– le ministère de l’intérieur, qui s’occupe entre autre de l’aménagement urbain et de la police,
– le ministère de la justice, qui gère l’application des peines mais sélectionne aussi les futurs hôtes de longue durée,
– le ministère de l’éducation, de la culture et de la communication, qui veille notamment à inculquer l’esprit impérial aux indigènes,
– le ministère de l’agriculture, qui a pour responsabilité l’acheminement en suffisance des denrées alimentaires (et autres produits agricoles) vers les villes,
– le ministère de l’écologie et de l’aménagement du territoire, qui vise à purifier les environnements à risque mais aussi à entretenir un réseau de transport entre les différentes communautés,
– le ministère de l’économie, de l’artisanat et du commerce, qui relance divers secteurs sur des bases saines et utiles,
– le ministère des affaires sociales, de la santé et du sport, qui se préoccupe surtout du bienêtre de la population,
– et le ministère des affaires étrangères, relai indispensable aux rares rapports avec les autres unités géographiques.
     Quel que soit son statut social, tout fonctionnaire est lié à un ministère de tutelle et a à rendre des comptes à sa hiérarchie. Les militaires, eux, ont leur propre système de grade semblable inspiré de celui de l’armée américaine, par souci d’harmonisation à l’échelle planétaire.

     Les Impériaux sonaaqs qui n’appartiennent pas à cette hiérarchie ont un statut à part, protocolairement supérieur à celui des Terriens mais sans aucune responsabilité pour en attester.


Mœurs et coutumes


     Bien que intraitables sur les questions de hiérarchie naturelle et de bonne gestion publique, les Impériaux se montrent autrement plus libéraux pour ce qui concerne les affaires personnelles. Au contraire, ils ont souvent fait preuve d’une tolérance et d’une curiosité naturelle qui a pu choquer les êtres humains les plus conservateurs ! ainsi si une institution proche du mariage existe bel et bien pour officialiser les relations sentimentales les plus stables elle peut potentiellement impliquer plus de deux Sonaaqs. De même ils n’éprouvent en règle générale que peu de pudeur vis-à-vis de leurs corps d’emprunt et aiment explorer les différentes sensations qu’il leur procure. Pour ne pas heurter les Terriens le conseil de colonisation conseille de mener ces expériences à l’abri des regards, mais à part les actes de torture à but récréatif il n’y a aucun interdit à proprement parler. Certaines excentricités (vestimentaires, comportementales,…) peuvent être moins bien vues que d’autres, mais elles sont alors plus souvent la marque d’un manque de sérieux que d’une authentique infamie. Chaque individu est ainsi libre développer sa propre sensibilité, sans craindre de jugement moral tant que sa pratique ne porte pas atteinte au régime. À noter que les Impériaux installés à Paris comptent un grand nombre d’esthètes admiratifs du patrimoine français, mais parfois aussi intéressés par des formes d’art plus avant-gardistes.

     De par leur nature même de parasite, les Impériaux ont aussi eu à mettre en place un système de sélection des hôtes. Ces derniers se divisent en deux grandes catégories : les hôtes de courte et les hôtes de longue durée.

     Les premiers sont généralement réservés aux Sonaaqs juvéniles, qui ne peuvent pas encore mettre en sommeil leur hôte, bien qu’ils puissent aussi être attribués, à titre exceptionnel, à des Sonaaqs matures pour diverses raisons (attente d’un nouvel hôte permanent suite à un accident avec le précédent, besoin d’un savoir-faire spécifique détenu par l’hôte,…). Les postes sensibles ou à haute responsabilité accordés aux êtres humains exigent souvent comme condition sine qua non de servir dans un premier temps d’hôte de courte durée, ce afin de s’assurer de la fiabilité de l’individu. C’est considéré comme un grand honneur, les anciens hôtes formant l’élite sociale des populations-hôte de la société impériale (sans parler de l’amélioration de la condition physique qu’apporte la présence du Sonaaq dans l’organisme). Des places pour rejoindre ces heureux élus sont par ailleurs vendues chaque année aux enchères, en fonction du nombre de jeunes larves à placer – en général pas plus d’une vingtaine par ville, mais dans les capitales comme Paris cela peut monter jusqu’à soixante. Un ancien hôte peut aussi demander à renouveler l’expérience autant de fois qu’il le souhaite pour allonger son espérance de vie, mais cela peut lui être refusé s’il ne présente pas un bilan de santé satisfaisant. Quoi qu’il en soit un bilan psychologique est toujours fait à la fin du bail (qui dure en général entre un an et un an et demi) sur base des déclarations du Sonaaq. Si ce dernier a des doutes sur la fiabilité de son ancien hôte ou sa fidélité au régime il sera placé sous haute surveillance et jugé sévèrement à la moindre incartade.

     Les hôtes de longue durée peuvent eux aussi être choisis sur base volontaire, mais en raison justement de la longueur du bail (cinquante ans) cela reste relativement rare. Quelques personnes se sont bien laissé tenter, pour certaines profondément traumatisées par la guerre et souhaitant voir ces horreurs effacées de leur mémoire, pour d’autres attirées par la rente mensuelle et la perspective d’une place prestigieuse à la sortie, mais cela ne suffit pas à rencontrer toutes les demandes. Si dans les mondes où ils sont durablement installés il est assez facile de réquisitionner un civil contre compensation pour remplir ce rôle, sur une planète en cours de colonisation les autorités se montrent plus prudentes et masquent leurs procédés d’une apparente éthique. Ces hôtes non-volontaires sont ainsi toujours choisis parmi les criminels condamnés, répertoriés dans un catalogue tenu à jour par le ministère de la justice et distribué à tous les Impériaux en fin de bail. Sans surprise les corps bien proportionnés, athlétiques et de façon générale physiquement agréables sont les plus prisés. Il existe aussi une procédure qui consiste à déposer une requête pour une personne qui n’est pas dans le catalogue, au cas où elle y entrerait un jour. Selon l’influence du demandeur et l’utilité de l’individu ciblé à la société, le ministère peut occasionnellement s’arranger pour pousser le destin – mais cet état de fait reste strictement confidentiel.

     Un hôte de longue durée peut exceptionnellement être libéré avant la fin de son bail, si l’Impérial qui l’habitait change d’enveloppe avant terme et que personne ne s’est dit intéressé par le corps qu’il abandonne derrière lui. La personne doit toutefois passer par une période de probation en tant qu’hôte de courte durée, officiellement pour faciliter la réadaptation à sa nouvelle vie. Il s’agit en réalité de vérifier que la personne n’a aucune intention rebelle.

     Un troisième régime existe encore, bien que ses chiffres soient savamment confondus au nombre des hôtes de longue durée. Les scientifiques impériaux sont en effet capables d’annihiler définitivement l’esprit d’un hôte de base, créant des hôtes littéralement permanents. L’opération reste cependant extrêmement rare et réservée aux cas particuliers, dont la libération fortuite représenterait un véritable danger pour la société. Il peut par exemple s’agir d’un psychopathe avéré ou d’un prisonnier rebelle qui pourrait révéler des informations sensibles s’il venait à être récupéré par ses anciens alliés.

ALIENATION soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

_________________
Ceci est un compte-administrateur dont les messages privés ne sont pas systématiquement vérifiés. En cas de besoin prière de contacter directement les membres de l'équipe administrative !
Revenir en haut Aller en bas
http://alienation.forumactif.org
 
[Faction] Les Impériaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet Garde Impériaux
» Renégat impérial
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» Eul' Komité' Révolucionnér' Grot!
» Un Rp commun aux impériaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alienation :: Institutions du nouveau régime :: Encyclopédie-
Sauter vers: